Temple Daigo-ji, Kyoto, Japon

Le Daigo-ji est un temple bouddhiste dans le quartier Fushimi-ku, à Kyoto, au Japon. Il à été fondé en 874, au début de la période Heian (de 794 et 1185).

Heian signifie paix en japonais. Cette période est est considérée comme l’apogée de la cour impériale japonaise et est célébrée pour ses arts, notamment la poésie et la littérature.

Le Daigo-ji est un temple de l’école Shingon, dont l’idéal se résume dans la phrase « Sokushin-Jōboutsu« , ce qui signifie « devenir bouddha dans cette vie avec ce corps« . Avec environ 12 millions de fidèles c’est un des courants majeurs du bouddhisme japonais.

Plusieurs bâtiments, y compris le kondo (hall principal) et la pagode à cinq étages, sont classés trésors nationaux du Japon.

Construite en 951, la pagode à cinq étages du Daigo-ji est le plus vieil édifice de Kyoto encore sur pieds. Elle est l’un des rares bâtiments à avoir survécu à la guerre d’Ōnin (guerre civile qui a eu lieu au Japon de 1467 à 1477).

Les couleurs vives de feuilles d’érable attirent de nombreux touristes et visiteurs en automne.

Le temple Daigo-ji  fait partie des monuments historiques de l’ancienne Kyoto et est classés au patrimoine mondial de l’humanité.

Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994.

Crédit Photo : Tous droits réservés.

Laisser un commentaire