Songkran, le nouvel an Thaïlandais : la fête de l’eau

Songkran est le nom Thaïlandais pour le nouvel an bouddhiste, souvent appelée la fête de l’eau par les touristes. Elle se déroule pendant la période la plus chaude de l’année et dure trois jours. Une bataille d’eau géante est organisée dans tout le pays : Tout le monde participe.

Elle est l’une des fêtes les plus importantes de Thaïlande puisqu’elle marque le début de l’année d’après le calendrier lunaire. C’est l’occasion pour les Thaïlandais de rentrer dans leurs familles mais aussi pour se rendre au temple et faire le nettoyage annuel de la maison et de leur statues de Bouddha.

Pendant ces trois jours la plupart des établissements bancaire, les boutiques, ainsi que les restaurants sont fermés tandis que les grands centres commerciaux restent généralement ouverts.

Il est presque impossible de sortir dans la rue sans se faire abondamment arroser.

La première journée est dédiée au grand ménage de printemps : on nettoie la maison, puis tout le monde prend un bain « d’eau lustrale » et met des vêtements neufs. Les fidèles vont dans les temples pour écouter des discours sur le Dharma (la Loi Universelle).

Le deuxième jour est la journée nationale de la famille. Les familles se lèvent tôt et donnent l’aumône aux moines, puis le reste de la journée est consacrée à partager du temps avec les siens.

Le troisième jour on libère des animaux : on ouvre des cages à oiseaux ou l’on remet des poissons dans la rivière. On asperge d’eau bénite et parfumée les images du Bouddha ainsi que la tête et les paumes des membres de la famille. Il est coutume que les ainés arrosent les plus jeunes comme ils le veulent, cependant les plus jeunes arrosent les ainés sur les paumes des mains uniquement.

Sachez si vous souhaitez y participer qu’il est extrêmement mal vu d’arroser, et ce pendant toute la période de Songkran, les fidèles allant au temple. Ils sont généralement reconnaissable car portent des fleurs ou des offrandes et s’habillent avec de belles tenues. Une fois mouillé le fidèle n’a plus qu’à rentrer chez lui et se changer.

Crédits Photo : Tous droits réservés.

Laisser un commentaire