L’île des poupées, Mexique

L’île des poupées, localement nommée « Isla de la munecas » est un endroit effrayant se situant dans la région marécageuse de Xochimilco, au sud de Mexico City.

L’histoire de cette l’île débute dans les années 1950, lorsque « Don Julian Santana Barrera » décide d’aller y vivre en ermite, laissant femme et enfants derrière lui.

Peu après son arrivée sur les l’ile, Don Julian se mit à être persuadé que l’île était hantée par l’esprit d’une petite fille, morte noyée dans le canal qui borde l’île.

Pour apaiser le fantôme de la fillette et se protéger du mauvais sort, Don Julian va commencer à collecter les vieilles poupées abandonnée qui dérivent parfois au fil de l’eau. Une à une, il va les accrocher aux arbres de l’île, constituant un étrange mausolée en hommage à l’enfant défunte.

Don Julian ira jusqu’à sortir de son île pour recueillir d’avantage de poupées dans les décharges, et les autochtones prendront même l’habitude de lui échanger des poupées usées contre les légumes frais qu’il fait pousser sur l’île.

Ces petites silhouettes mutilées s’accumulent alors par centaines, recouvrant la végétation. Avec les années, elles se décomposent de manière horrible, la pluie et le soleil érodant leurs visages au regard vide.

Attachées aux branches par des fils de fer rouillés, elles sont souvent couvertes de toiles d’araignée ou de crasse, quand elles ne sont pas démembrées.

Don Julian Santana Barrera fut retrouvé noyé le 17 avril 2001, à l’âge de 80 ans. Il aura vécu seul sur l’île pendant les 50 dernières années de sa vie, au cœur de son œuvre absurde et grandiose.

Crédit Photo : Tous droits réservés.

Laisser un commentaire