Chutes d’eau de la vallée de Jiuzhaigou, Sichuan, Chine

La réserve naturelle de la vallée de Jiuzhaigou est située dans le Xian de Jiuzhaigou dans la province chinoise du Sichuan. Elle doit son nom (ravin aux neuf villages) aux neuf villages tibétains qui y sont disséminés.

Jiuzhaigou veut dire littéralement « Vallée des neufs villages ».

Elle est particulièrement renommée pour la beauté de ses chutes d’eau et de ses lacs. Selon la tradition tibétaine, un dieu offrit un miroir à la déesse qu’il aimait. La déesse laissa tomber le miroir, qui se brisa en 118 morceaux, formant autant de lacs. Pour les Chinois, la vallée de Jiuzhaigou constitue un lieu magique, à nul autre pareil.

Dans cette région du plateau tibétain, le calcaire d’un ancien plancher océanique constitue l’élément géologique principal. Sa dissolution donne aux eaux leur nuance émeraude ou turquoise, au gré de la lumière du jour, ou renforce le miroitement d’un ciel azuréen. Des avalanches ont interrompu le cours des rivières pour former les lacs.

Cette région reculée est habitée par les peuples Tibétains et Qiang depuis des siècles. Avant 1975, cette zone inaccessible était peu connue. La région était le lieu d’une exploitation forestière étendue jusqu’en 1979, quand le gouvernement Chinois interdit une telle activité et fit de la zone un parc national en 1982. Le site fut ouvert au tourisme dès 1984, l’aménagement des installations et des règlements étant achevés en 1987.

La vallée a été incluse dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992, et est devenue réserve de biosphère en 1997.

Article lié avec « Lacs de la vallée de Jiuzhaigou, Sichuan, Chine »

Crédit Photo : Tous droits réservés.

Laisser un commentaire