Ampulex Compressa, dans son nid personne ne vous entend crier

Ne vous laissez pas abuser par les superbes reflets bleu-vert métallisés de la guêpe émeraude, ou Ampulex Compressa : il s’agit d’une des prédatrices parasites les plus abominables qui soient.

En période de reproduction, la guêpe émeraude recherche un cafard. Une fois qu’elle l’a trouvé, elle commence par lui planter son dard venimeux dans un ganglion thoracique, ce qui a pour effet de paralyser temporairement les pattes avant du malheureux.

Elle le pique ensuite dans la le cerveau, empêchant ainsi le cafard de s’enfuir.

Comme elle est trop petite pour le porter jusqu’à son nid, elle va guider le cafard zombifié en tirant sur une de ses antennes comme s’il s’agissait d’une laisse.

C’est ici, quand ils sont arrivés au nid de la guêpe, que le véritable enfer va commencer pour le cafard : la guêpe va d’abord pondre un œuf dans l’abdomen de sa victime. Au bout de trois jours, une larve va éclore, qui va se nourrir des organes internes du cafard pendant une semaine.

Durant toute cette période, le cafard est conservé en vie, jusqu’à ce que la larve ait pu former un cocon à l’intérieur de son corps mutilé. Enfin, au bout d’environ 4 semaines, une guêpe adulte émergera du cafard.

Crédit Photo : Tous droits réservés.

Laisser un commentaire